Moteurs d’Exploit

L’esprit pionnier, la soif de découverte et de dépassement de soi sont au coeur de notre ADN, que ce soit à travers le sport, le design, l’ingénierie ou l’entrepreneuriat. Chacun d’entre nous apporte une perspective différente selon l’horizon d’où il vient, et nous sommes convaincus que la confrontation des idées est le berceau du progrès. L’intelligence collective est un des fondements de l’humanité : l’Homme est une espèce dont la survie dépend depuis les origines de sa capacité à collaborer dans un but commun. La performance individuelle est donc amplifiée au sein d’une équipe, et par la combinaison d’une multitude d’approches, nous sommes capables de développer des solutions surprenantes.

Conscience environnementale et humaine

Par ailleurs, il est inconcevable aujourd’hui d’entreprendre sans conscience environnementale et humaine, tant dans les processus que dans les résultats. Les exploits que nous réalisons doivent donc permettre de créer de la valeur pour les entreprises - c’est essentiel - mais aussi pour l’humanité.

Tout ceci n’est possible que dans la mesure où nous faisons preuve d’excellence, et la prise de risque d’Alex, inhérente à l’exploit, ajoute à l’enjeu.

Pour notre premier exploit nous travaillons à la réalisation d’un speed craft qui nous permettra de pulvériser le record du monde de vitesse à la voile. La barre est mise à 150 km/h!

Le proof of concept

On sait maintenant à quoi va ressembler le speed craft du record et nous avons lancé le proof-of-concept. Nous sommes obligés de passer par ces étapes, qui peuvent paraître basiques, car nous allons réaliser des choses vraiment uniques, qui n’ont encore jamais été faites.

Il s’agira d’un engin multi-corps, c’est-à-dire composé de plusieurs éléments qui ne sont pas du tout solidaires les uns des autres, contrairement à un catamaran ou un voilier. C’est un concept qui avait été imaginé au début du 20ème siècle de façon très rudimentaire, un peu comme Léonard de Vinci avait imaginé l’hélicoptère. Au cours de nos recherches, nous avons aussi résolu de nombreux problèmes qui se posaient à nous, comme réduire les frictions, supporter des contraintes mécaniques importantes, etc.

Des approches nouvelles

Nos recherches ont d’ailleurs déjà eu des résultats qui illustrent le potentiel de Syroco, en grande partie parce que les outils dont nous avons besoin pour réaliser nos concepts n’existent pas. Nous avons par exemple déjà remis en cause un paradigme de l’architecture navale. En effet, notre speed craft est composé d’une aile (la voile), d’une nacelle et de foils (plans porteurs qui permettent de s'élever sur l'eau), tous reliés par des lignes (cordages fins). Or jusqu’à présent, le rôle des foils a toujours été de permettre à un véhicule nautique de s’élever au-dessus de l’eau (les catamarans notamment emploient massivement cette technologie) ; mais nous, on va s’en servir pour ancrer notre engin dans l’eau. Et comme souvent, chaque solution apporte son lot de nouveaux défis : quand on change quelque chose dans la structure d’un véhicule, il faut adapter tout le reste, ce qui nous pousse à inventer continuellement de nouvelles approches.

Olivier Taillard, co-fondateur & CTO de Syroco
#ForwardAndBeyond